En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

2016-2017

Tous les articles (6)
  • Lycéens et apprentis à l'opéra

    Par CARINE CHEVALARD, publié le vendredi 16 juin 2017 15:55 - Mis à jour le samedi 16 septembre 2017 11:16
    Une belle soirée avec Carmen
  • 1MS à Murcia

    Publié le mardi 16 mai 2017 11:38 - Mis à jour le jeudi 18 mai 2017 18:14

    Vous trouverez ci-dessous différents liens relatant l'événement :  l'article de presse du journal de la région de Murcia, l'article sur le site de l'école et les photographies réalisées par le photographe chargé de la communication de l'école qui nous a suivi toute la semaine.

    http://www.murcia.com/noticias/2017/05/02-alumnos-del-lycee-professionnel-sermenaz-de-lyon-visitan-murcia-en-un-intercambio-con-el-instituto-claudio-galeno.asp

    http://www.fpclaudiogaleno.es/es/blog/murcia-proteccion-civil-2/1070-claudio-galeno-acoge-la-visita-de-estudiantes-franceses

    http://www.fpclaudiogaleno.es/es/galeria/murcia-proteccion-civil/85-emergencias-y-proteccion-civil/1071-curso-16-17-recepcion-de-alumnos-franceses

     

  • Découvertes entreprises à risques industriels (sécurité) et de plateformes de distribution (vente)

    Par FREDERIC LEGER, publié le lundi 15 mai 2017 11:41 - Mis à jour le lundi 15 mai 2017 11:43

    Les objectifs pédagogiques de ce projet, mis en place depuis plus de trois ans, étaient la connaissance de la fonction sécurité dans les établissements classés à risques. Cette année, la section commerce a intégré le projet pour découvrir dans la Plaine de l’Ain deux plateformes de distribution 

     

    Le mardi 7 mars 2017 à 8.00, en car, les 24 élèves de la classe de Première baccalauréat Métiers de la sécurité, accompagnés de deux enseignants pratiques professionnels et Droit/communication de la filière Sécurité, et les élèves de la classe de 1ère Bac professionnel commerce accompagnés de deux enseignants de matières professionnelles se sont rendus au parc industriel de la plaine de l'Ain à St Vulbas (Ain).

     

    1. LA DÉCOUVERTE D’ENVIRONNEMENTS PROFESSIONNELS EN INDUSTRIE NUCLÉAIRE CHIMIQUE

     

    A travers la découverte d'environnements professionnels en industries nucléaire et chimique, il s'agissait de préparer au mieux une insertion professionnelle ou une poursuite d'études pour les futurs agents de sécurité. La fonction d'animateur de sécurité était particulièrement mise en avant.

     

    La partie environnementale (production énergie nucléaire et purification produits chimiques) était aussi une thématique à aborder par la classe dans le cadre de ce projet (au référentiel économie droit).

     

    En amont, la rencontre de professionnels de l’énergie nucléaire et du secteur de le chimie, au Mondial des métiers, avait mis en évidence l’intérêt de faire découvrir aux élèves la diversité des activités de ces secteurs, porteur d'emplois et de prendre des contacts pour les futures visites.

     

    Ce projet s’articulait donc autour de la visite de la centrale nucléaire du Bugey à St Vulbas, puis d’une entreprise du secteur de la chimie (Speichim Processing) située aussi à St Vulbas et du Lycée Professionnel A. Bérard d'Ambérieu en Bugey.

     

    Dans le cadre de ce projet pluridisciplinaire, plusieurs enseignants sont intervenus dans leur propre domaine : Economie-droit (recherche sur les métiers et les formations liés à la filière), en pratique professionnelle sûreté (missions agents sécurité), en pratique professionnelle sécurité incendie (risques incendie, NRBC), en Prévention Santé et Environnement (études des risques professionnels et prévention), en Français (débat sur le nucléaire), au CDI (recherches au pôle de ressources documentaires).

     

    Lors d'une visite de deux heures, le groupe 1 de la classe a pu visiter le centre d'information d'EDF de la centrale nucléaire du Bugey, assister à une présentation sous forme de diaporama des activités de la centrale, questionner notre intervenant, et visiter une partie du site à pied avec l'équipement réglementaire de sécurité.

     

    Pendant ce temps, le groupe 2 de la classe s’est rendu à la société Speichim Processing à proximité de la centrale. Après une présentation en salle de réunion de leurs activités de régénération de solvants industriels par la directrice de communication de l'entreprise, nous avons visité le site à pied en rencontrant différents salariés (animateur sécurité, opérateur chimique, technicienne en recherche et développement). Les notions de recyclage et développement durable ont aussi largement été abordées.

     

    Ensuite, nous nous sommes rendus au lycée professionnel A. Berard d'Ambérieu en Bugey pour y déjeuner au restaurant scolaire et découvrir cet établissement de la plaine de l'Ain.

     

    L’après-midi, le groupe 1 s’est rendu à la société Speichim Processing et le groupe 2 à la centrale nucléaire du Bugey à St Vulbas,

     

    Le retour au lycée s'est effectué à 17.15.

     

    De retour au lycée, les élèves ont échangé sur la journée passée et nous avons pu découvrir tout l’intérêt qu'ils avaient porté à ce projet. La quasi-totalité d'entre-eux ont été satisfaits de ce qu'ils ont vu.

     

    En découvrant visuellement le monde professionnel sous un angle plus pragmatique, ils ont pris conscience notamment des impératifs de sécurité dans le milieu professionnel. De plus, l'actualité internationale du nucléaire a donné une dimension environnementale à ce projet. Beaucoup ont été impressionné par les dimensions de ces installations industrielles.

     

    Certains ont aussi pris des contacts pour des stages, d'autres ont prévu de profiter de futures portes ouvertes.

     

    Cette sortie a été un moment important dans l'année scolaire, et un appui fort dans l'aide à l'orientation et de la motivation de nos élèves.

     

     

    1. LA DÉCOUVERTE D’ENVIRONNEMENTS PROFESSIONNELS EN GRANDE DISTRIBUTION

     

    L'objectif pour les élèves de commerce était de découvrir « les coulisses » de la grande distribution alimentaire et non alimentaire, grâce à la visite de deux plateformes de distribution, celles de Carrefour Market et d'Intersport.

     

    En effet nos élèves réalisent des périodes de formation en entreprise dans des unités de vente au détail (boutique, grandes surfaces spécialisées ou alimentaires) mais ne connaissent ni les activités ni les métiers situés en amont de la vente en magasin.

    L'opportunité de se joindre au circuit organisé par les professeurs de section Sécurité a motivé une enseignante de Bac Commerce à prendre contact avec des entreprises commerciales de la plaine de l'Ain, pour négocier et préparer des visites de plateformes de distribution. En cours l'étude du circuit de distribution avait été réalisée en classe de seconde et approfondie en début de classe de 1ère Bac pro Commerce.

     

    Le mardi 7 mars à 10h, les élèves de Bac pro Commerce ainis que leurs 2 professeurs ont été reçus à la Plateforme de Carrefour Market et ont pu découvrir le fonctionnement d'un gigantesque entrepôt de 63000 m². Une visite guidée ainsi que des explications détaillées ont permis aux élèves de se rendre compte concrêtement de l'importance de cet intermédiaire du circuit de distribution pour que toutes les marchandises arrivent en quantités suffisantes et en temps et en heure dans tous les magasins Carrefour Market, Promocash et 8 à huit de la région Sud.

     

    Après une pause déjeuner au lycée d'Ambérieu en Bugey, le même groupe d'élèves a été déposé l'après-midi à la plateforme de distribution d'Intersport. Après une visite de l'entrepôt, géré de manière un peu différente pour les produits « sensibles » (objets connectés, GoPro…), les échanges ont été très riches entre les élèves et des personnels jeunes et très motivés par leur poste et leur évolution de carrière au sein de l'entreprise.

     

    Les élèves ont ainsi découvert des métiers qu'ils ne connaissaient pas ou mal comme préparateur de commandes, opérateur réception/expédition, chef de projet, planificateur qui sont des métiers en réelle expansion et qui recrutent en CDI (Bac à Bac +3) et aussi de nombreux intérimaires.

     

    L'observation de l'organisation du travail sur les deux plateformes a également illustré de manière très concr7te les notions abordées en cours d'économie (flexibilité et adaptabilité) et la réalité du monde de l'entreprise de production commerciale (horaires décalés, travail le dimanche et jours fériés, primes liées à la productivité…qui peuvent représenter des contraintes pour les salariés mais aussi des avantages en termes financiers).

     

    L'accueil a été particulièrement chaleureux et efficace au sein de ces deux plateformes et la qualité des échanges avec les personnels accueillants ont permis une réelle ouverture de nos élèves sur d'autres activités et d'autres métiers existants dans le secteur de la grande distribution.

     

     

  • Sermenaz en scène

    Par LAURENCE BOLLENOT, publié le jeudi 11 mai 2017 09:30 - Mis à jour le vendredi 12 mai 2017 13:07

    Cette année encore, notre lycée a poursuivi son partenariat avec la compagnie « La Fille du pêcheur  » (1) qui est venue à deux reprises dans les classes pour des lectures théâtralisées toujours très appréciées des élèves, mais aussi pour animer un atelier théâtre avec la classe de 3PP dans le cadre de l'action « Sermenaz en scène » .

    Fabrice Taponard a animé ce atelier et j'en ai profité pour lui poser quelques questions.

     

    L.B : Participez-vous souvent à des actions dans les établissements scolaires ?

     

    F.T : Assez souvent, sous forme de lecture mais j'interviens aussi avec des MLDS, plus particulièrement sur un projet de feuilleton radiophonique qui permet de faire un travail plus ciblé sur la voix. Je travaille aussi avec l'IME de Rillieux ; ce sont des enfants plutôt petits.

     

    L.B : Comment s'est passé cet atelier avec nos 3PP ?

     

    F.T : Plutôt bien. Il y a une grosse difficulté à refaire les choses car ils se lassent vite. Mais ils sont vifs, sympas et l'ambiance était bonne. Ils adorent les impros. Je n'ai pas trop eu le temps de m'occuper des plus timides et c'est dommage car ceux qui ont choisi de jouer sont ceux qui sont les plus à l'aise. Mais tous ont finalement bien joué le jeu.

     

    L.B : En dehors de ces actions, quelles sont vos activités ?

     

    F.T : Je suis comédien. Actuellement, je termine les lectures de Cyrano(2) dans les médiathèques. Je mets en scène une compagnie amateur en Ardèche (3) . Autrement, je fais de la musique. J'ai fait mes premiers concerts à l'automne et les prochains sont au mois de mai.

     

    L.B : quel genre de musique ?

     

    F.T : Des compositions à la guitare. Des textes que j'ai écrits et que je mets en musique.

     

    L.B : Cette année, pour prolonger le principe des lectures théâtralisées, je vous avais proposé de travailler sur la nouvelle « Père et fils » de Paule du Bouchet avec les 3PP. Qu'avez-vous pensé de ce texte ?

     

    F.T : J'aime beaucoup mais je le trouve quand même un peu difficile pour eux. Cette idée de texte, c'était ambitieux surtout qu'il y a eu des changements (élèves absents).

     

    L.B : J'ai assisté à la lecture finale et j'ai trouvé que les élèves s'en tiraient plutôt bien. D'après vous, qu'est-ce qu'un atelier théâtre peut apporter aux élèves ?

     

    F.T : Ça leur permet de s'exprimer, de se voir dans un autre cadre et il y en aura peut-être un certain nombre qui se diront que c'est pas mal de lire …

     

     

    (1)http://lafilledupecheur.blogspot.com

     

    (3)www.fay-art.montagne-ardechoise.com

  • Les 1COM dans les coulisses de la grande distribution

    Par ANNE CHALTON, publié le lundi 17 avril 2017 16:23 - Mis à jour le mardi 2 mai 2017 16:58

     

    Mardi 7 mars départ à 8h en car avec les élèves de 1ère Bac pro Sécurité, direction le parc industriel de la plaine de l'Ain à Saint-Vulbas. (Projet financé dans le cadre du programme Région Eurêka)

     

    Le car fait un circuit pour laisser en premier les élèves de Sécurité et ensuite nous déposer, élèves de 1ère Commerce, devant la plateforme de distribution de Carrefour Market.

     

    Nous sommes impressionnés par la taille de l'entrepôt, 63000 m², 183 quais ce qui fait 500 mètres de longueur !

     

    C'est sérieux, nous devons nous équiper de gilet et de chaussures de sécurité. Nous marchons beaucoup pour tout visiter et nous devons faire très attention à la circulation des employés sur leur fenwick, un vrai concert de klaxons ! D'ailleurs tous les personnels qui travaillent dans cet entrepôt doivent posséder le CASES (un certificat d'aptitude à la conduite d'engins de manutention). Ils peuvent aussi utiliser des nacelles pour aller déposer des marchandises à plusieurs dizaines de mètres de hauteur. Pour améliorer la productivité , l'entrepôt récupère et recycle tous les cartons et palettes qui ne sont pas consignés, il y a en énormément !

     

    Quelques chiffres de la plateforme : chiffre d’affaires de 23 millions d'euros, 400 personnes en CDI et 100 en intérim. Pour l'organisation, ils pratiquent les 3X8 (matin, après-midi et nuit) par roulement de plusieurs équipes et essayent de faire tourner les postes pour motiver les salariés.

     

    Après le repas à la cantine du lycée d'Ambérieu en Bugey nous repartons en car pour nous rendre à la plate forme d'Intersport. L'accueil est super chaleureux, les personnels qui nous prennent en charge, sont jeunes, motivés, ils s'intéressent à nous et les échanges sont vraiment sympathiques et enrichissants. Le chef de projet a 28 ans, il est arrivé un peu par hasard dans la logistique et maintenant il apprécie beaucoup son travail et les opportunités d'évolution.

     

    Cette plateforme a mis en place les 2X8 (matin, après midi) et n'effectue pas de rotation de poste. Contrairement à Carrefour Market où la plateforme fait partie intégrante du groupe (commerce intégré), la plateforme d'Intersport est une structure fonctionnant grâce aux cotisations de ses adhérents que sont les différents magasins Intersport, qui sont tous des indépendants (commerce associé). La plateforme doit donc se soucier en permanence de la satisfaction de ses magasins clients et leur proposer les offres les plus adaptées. C'est pour cela qu'il y a des métiers supplémentaires comme approvisionneur ou chef de projet.

    Sinon l'entrepôt fonctionne comme celui de Carrefour Market pour tout ce qui concerne la réception, le stockage, le « picking » (prélèvement des marchandises dans les allées), l'emballage…

     

    Sauf que nous, en tant qu'élèves, avons préféré déambuler au milieu de piles de chaussures Nike et autres marques plutôt que dans les allées de produits alimentaires !

     

    Une journée bien remplie et qui nous permet d'apprendre et d'avoir des échanges avec des professionnels, à l'extérieur du lycée !

     

    Les élèves de 1COM. Rédactrices : Océane Volle et Rahma Benayad

     

Trier par
Catégories
Aucune catégorie définie
Auteurs